Sépultures à l'abandon

Devant le réel état d'abandon de certaines concessions du cimetière, le maire a proposé à son conseil municipal de lancer une procédure de reprise de concessions. Cette procédure répond à des conditions et à un formalisme très stricts. Pour toute reprise, la concession doit avoir plus de 30 ans et aucune inhumation ne doit y avoir été effectuée depuis 10 ans. Le conseil municipal a accepté, à l'unanimité, d'engager cette action. Un travail de recensement des tombes a été effectué par une commission composée de Christian Glodt, maire, Michel Erick, 1er adjoint, Georges Daffix, conseiller municipal et Danièle Chammartin, ancien Maire.
Des panneaux ont été posés sur les tombes, indiquant aux familles qu’une procédure de reprise va être entamée et les invitant à contacter la mairie (04 70 90 42 72).

 

La seconde tranche de voirie forestière est achevée

La première tranche de travaux de voirie forestière avait concerné les chemins aux lieux dits Santes et Montrognon. La seconde tranche, qui s'est achevée cet automne, a concerné le Grand domaine, le Pont Benay
(1 200 ml) et le chemin du bois des menus (500 ml) sur lequel a été réalisé une plateforme de retournement
pour permettre aux engins et grumiers de faire demi tour. Des buses ont été posées au Grand Domaine et au
Pont Benay pour permettre l'évacuation des eaux de ruisselement venant de La Bosse. Le chemin du Bois des
Roches qui relie Le Mazet aux Suchots ( 1 517 ml) a lui aussi été refait. Les fossés ont été creusés, le chemin
a été empierré et recouvert de « 31/5 » compacté.

Flower power

 

Alors que Barbara chantait «je serai pour vous un enfant laboureur, qui fait vivre sa terre, pour vous offrir ses fleurs», la commission «environnement et petit patrimoine» a décidé de suivre ces belles paroles. Quoi de plus accueillant qu’un village fleuri ?

Le projet, à long terme a pour objectif de donner envie de se promener dans le bourg et ses hameaux. Sous l’œil avisé d’Anne Lahaye, notre jardinière saisonnière, nous souhaitons créer une ambiance chaleureuse et fleurie. Vous avez probablement aperçu Stéphane Blin et Jean François Moncouyoux qui perçaient quelques entailles sur les trottoirs. L’objectif est de décorer les façades, rues et recoins avec de belles plantes vivaces. Le travail est commencé au bourg, laissons maintenant le temps aux plantes de s’épanouir !

Les hameaux profiteront aussi de cette cure de jouvence. Nous envisageons quelques menus travaux pour chaque hameau. Nous avons parcouru les lieux, de Santes à la Croix Lambin, de La Croze à la Bourse, en passant par Retour, la Suchère et autres lieux-dits, et imaginé leur mise en beauté. Ici une croix repeinte, là un débroussaillage copieux.  Nous comptons sur la technicité et les compétences botaniques d’Anne. Nous souhaitons planter dans chaque lieu-dit une plante, un arbre totem, qui symbolisera notre village. Nous souhaitons ainsi créer une identité visuelle, et baliser de fait le bien vivre à Echassières. Si vous avez des idées, n’hésitez pas à nous en parler, nous souhaitons que ce projet vous appartienne!

          Premier projet de l'équipe Christian Glodt

Restructuration de l'Ecole et

de l'Accueil Périscolaire


  Les élèves ont retrouvé une école toute neuve 

Pendant plus de la moitié de l'année, les élèves de CE1, CM1, CM2 sont allés en classe à la salle polyvalente. Ils ont maintenant retrouvé leur école refaite à neuf dont le fronton proclame « l'école des petits et des grands » . En façade, une coursive en bois étuvé protégée par une rambarde moderne dessert les différentes entrées. Au mur sont accrochées des panneaux représentant des photos des classes depuis les années 50. A l'intérieur, après avoir pénétré par l'entrée centrale qui dessert les blocs sanitaires, on a gauche une grande salle réservée aux activités périscolaires, dont le mobilier  a été financé à 50/50  par la commune et une subvention parlementaire. A droite on accède à la vaste salle de classe bien éclairée par des plafonniers 100 % LED. Le tableau numérique a été réinstallé et est secondé par un grand tableau classique qui occupe un pan de mur entier. Les pupitres de couleur ont été financés par le SIRP. L'ensemble du bâtiment qui est chauffé par aérothermie et plancher chauffant répond aux normes actuelles d'isolation. Les élèves et l'enseignante se plaisent dans leur nouvelle salle mais « même si c'est beau et confortable, ça ne fait pas tout, les élèves doivent d'abord se concentrer sur le travail » rappelle la maîtresse.
Les travaux qui se sont déroulés de mai à décembre 2014 ont coûté  334 487 euros et ont bénéficié d'un total de subventions de 204 627 euros. Le reste, soit 129 860 euros, est financé sur les fonds propres de la commune, sans emprunt. Il reste maintenant à aménager le jardin de l'accueil périscolaire qui comportera des jeux autour de l'arbre de la liberté planté par les élèves.

 



 

 

 

 

| Accueil | Actualités | Notre village | Situation géographique | Réalisations et projets | Echassières autrefois | Le passé minier | Petite histoire |
| Mairie horaires et services | Conseil municipal | CCAS | APC | Ecole | Accueil périscolaire | Location salle polyvalente | Bibliothèque | Maison de retraite| Com com | Adresses utiles |
| Foyer rural présentation| Calendrier | Théâtre | Fête de la musique | Folklores d'été | Autres animations | Gymnastique | Club de l'amitié | Club photos |
| Artisans et commerçants |Les amis de la pétanque | Les chasseurs et propriétaires | La Gaule d'Echassières | L'Union tennistique|
| Vie économique | Hebergements | Musée Wolframines | Parc Natura'Bosse | Viaducs | Chemins de randonnées | Aux alentours | Contact | Liens |

Echassières, village du bourbonnais, dans l'Allier en Auvergne à proximité d'Ebreuil, Gannat, Vichy, Montluçon, Saint Eloy les Mines, Clermont-Ferrand